Toutes nos publications
Mobilités

Plus de 1 500 km avec… un seul litre de carburant.

Le 21 janvier 2019

Le 7 novembre 2018, l’ESTACA, école d’ingénieurs de l’écosystème de Paris-Saclay, spécialisée dans les nouvelles mobilités, proposait pour la première fois de découvrir et tester les véhicules innovants conçus par différentes associations d’étudiants de ses établissements de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Laval, sur le circuit historique de Linas Montlhéry (Essonne). Voici un premier écho de cet événement auquel nous avons eu plaisir d’assister, avec le témoignage d’Antoine Delahaye, président de PV3e, une de ces associations, qui développe Calypso : un véhicule à moteur à combustion interne en fibre carbone à haut rendement énergétique, qui a vocation à participer au Shell Eco-marathon, en parcourant la plus longue distance possible avec un simple litre de carburant…

– Si vous deviez pour commencer par rappeler l’objet de votre association PV3e…

PV3e, c’est d’abord une bande de copains, qui s’est fixé pour objectif de participer chaque année au Shell Eco-Marathon, une compétition européenne [organisée également en Asie et sur le continent européen] IconoP V3e 1502,37consistant à faire rouler un véhicule le plus de km possibles, avec en tout et pour tout 1 litre d’essence. Le nôtre s’appelle Calypso. Nous l’avons entièrement conçu et construit pour partie nous-mêmes (la monocoque, c’est nous), pour partie avec l’aide de partenaires et fournisseurs (pour les besoins des différents usinages). L’an passé, nous avons participé à l’épreuve, qui se déroulait à Londres.

– Avec quels résultats ?

Nous avons fini à la 3e marche du podium dans la catégorie moteur à combustion interne – nous étions parvenus à faire rouler Calypso un peu plus de 1 500 km.

– Quand votre association a-t-elle été créée ?

En 1984, il y a donc plus de 30 ans. Le fait que ses membres soient engagés à différents stades du cursus de l’ESTACA [5 années en comptant les 2 années de classes préparatoires intégrées] a jusqu’à présent permis une transmission des savoirs et compétences acquis au fil du temps.

Icono PV3e-2– PV3e est donc bien dans l’esprit des autres associations d’élèves de l’ESTACA au sens où elle permet de passer de la théorie à la pratique…

Oui, c’est tout à fait cela : elle permet de mettre en pratique nos connaissances théoriques au travers d’un projet concret. Bien plus, elle nous prépare à intégrer le monde de l’entreprise, en nous permettant de nous former à des logiciels de CAO de type Catia, Optistruct ou de mise au point moteur. Des logiciels mis à disposition par nos partenaires.

– Qu’est-ce que cela vous fait-il d’être à l’autodrome de Linas Montlhéry ?

C’est un lieu mythique dont nous avons bien sûr entendu parler. Pouvoir non seulement s’y rendre, mais encore y faire une démonstration de notre véhicule sur une piste d’essai, forcément, c’est une expérience que je suis heureux de vivre, de surcroît en présence de mes camarades.

– Comment vous sentez-vous d’ailleurs à quelques minutes de votre démonstration ?

Cela devrait bien se passer : nous avons fait des essais ce matin même et ils ont été probants.

– Un mot sur l’écosystème de Paris-Saclay auquel fait partie l’ESTACA de Saint-Quentin-en-Yvelines : fait-il sens pour vous ?

Oui, bien sûr. Faire ses études dans une des grandes écoles, c’est déjà bien. Les faire de surcroît à Paris-Saclay, c’est un plus : nous sommes à proximité d’industriels des secteurs de l’automobile et plus généralement des transports et des mobilités (cf la présence du Technocentre de Renault). C’est un avantage que l’on mesure pleinement au moment de nos recherches de stages.

A lire aussi l’entretien avec Jérémy, Lucas, Ludovic et Martin, de Mototech, une association d’élèves de l’ESTACA Laval, qui a, elle, vocation à initier à la mécanique et au pilotage de motos de compétition (pour y accéder, cliquer ici).

Publié dans :

Sylvain Allemand
Sylvain Allemand

Journaliste

En savoir plus
Des nouvelles de Park’In Saclay
Mobilités

Des nouvelles de Park’In Saclay

Entretien avec Xavier Duval qui porte le projet Park'In Saclay au sein de Mobility by Colas.

Le 19 juillet 2022
La liaison douce plateau-vallée dite Orsay-Belvédère est ouverte !
Campus urbain Orsay

La liaison douce plateau-vallée dite Orsay-Belvédère est ouverte !

Une nouvelle liaison plateau-vallée est ouverte aux usagers du Campus urbain !

Le 30 juin 2022
Verdir sa voiture énergivore et polluante : la solution Greenolis.
Mobilités

Verdir sa voiture énergivore et polluante : la solution Greenolis.

Entretien avec Iphigénie Kameni et Jérôme Ravet, de la start-up Greenolis, 1re plateforme engagée en faveur de la rénovation des véhicules.

Le 24 juin 2022
Afficher plus de contenus